Non, PhenQ et autres pilules ne vont pas vous faire perdre 20 kg en 1 mois !







Le PhenQ, le Phen375 et l’Anaca3 sont les nouveaux produits miracles à la mode à prendre pour perdre du poids en un temps record. Très souvent, les mérites de ces produits sont vantés dans les médias et sur Internet, mais tiennent-ils vraiment toutes leurs promesses ?

 On ne brule pas la graisse avec une pilule


« Bruleur de graisses », « coupe-faim », ces produits sont connus pour leur action radicale sur les personnes en situation de surpoids et d’obésité. Sur un marché d’un peu plus de 7.000.000 d’individus en France (Bulletin Epidémiologique Hebdomadaire du 25 octobre), chaque produit a su se faire une place.

Le PhenQ est le produit vedette en matière de perte de poids depuis quelques 03 années. Il est disponible sous forme de boites comportant 60 pilules. Il fait partie de la gamme de produits les plus célèbres pour leur efficacité, dans ce domaine. Sur le site de PhenQ, on peut lire qu’une étude montre que les personnes qui consomment ce produit sont susceptibles de perdre 3,44 % en ce qui concerne leur poids corporel, et 7,24 % de leur graisse.

Par rapport à cette affirmation, on peut lire sur nutri-science.fr qu’il est impossible, d’obtenir ces résultats uniquement en prenant des pilules d’amaigrissement, sans un régime alimentaire et d’exercice physique précis. Dans la même lancée, un autre site dietpillswatchdog.com révèle qu’il existe un seul commentaire indépendant, et que celui-là est négatif. Mais le caractère naturel de ces produits reste en leur faveur.

Les bruleurs de graisses sont connus pour leur capacité à faire fondre les cellules graisseuses du corps. En réalité, pour faire fondre la graisse, constituée essentiellement de lipides, il faut de la chaleur. Les pilules qui sont connues sous cette appellation ont la capacité, grâce notamment à leur constituant (caféine, spiruline, chrome, etc.) d’augmenter l’intensité de l’activité du métabolisme. C’est de cette augmentation de l’activité que viendrait la chaleur de quelques petits degrés (thermogénèse) qui contribuerait à la fonte des matières lipides.

Mais ce qu’il est juste de dire, c’est que cette augmentation de la température est très légère. Les pilules réputées « bruleuses » ne brulent donc pas littéralement les graisses, puisqu’elles n’augmentent pas significativement la température du corps au point de brûler les graisses, ou même de les faire fondre. Malgré la forte dose de caféine présente (500mg par gélule), et elle n’aura pas d’impact significatif sur votre poids, si vous n’associez pas les prises avec une alimentation équilibrée. C’est d’ailleurs une recommandation présente dans quasiment toutes les notices de ces produits miracles.

Une restructuration de votre alimentation est donc un impératif pour le fonctionnement efficace de ces produits d’amaigrissement. En effet, un « bruleur de graisse » n’a pas d’effets si vous consommez les mêmes croissants d’avant, tous les matins, si ce n’est favorisé la digestion.

Par contre, la façon la plus sûre de « bruler » les graisses, c’est à travers l’exercice physique régulier. Le métabolisme s’active, et les effets se ressentent directement, au même titre que la famine.

 Une faim sans famine


D’autres produits sont connus sous le nom de « coupe-faim ». Ils ont la réputation de supprimer la sensation de faim, avant, ou lorsqu’elle se présente, bien qu’ils aient été interdits depuis plus de 10 ans en Europe. En effet, ces produits ont aussi fait l’objet de scandales rattachés à leurs effets secondaires graves. Malgré leur interdiction, certains réussissent à passer dans les filets, ce fut le cas du Médiator.

Ces produits sont visibles sous au moins deux formes. Sous la forme de gélule, ils sont généralement faits à base de fenfluramine et/ou de dexfenfluramine, des substances proches de l’amphétamine, une drogue puissante. Ils agissaient sur le système nerveux, en provoquant chez les patients des attitudes proches de l’anorexie, en plus des risques d’affection cardiaque et pulmonaire.

On peut aussi en trouver sous forme de granulés. Celles-ci sont capables d’absorber d’importantes quantités de liquide dans l’estomac, en formant une structure gélatineuse qui créer une sensation de rassasiement chez le patient. Toutefois, à long terme, ces produits coupe-faim peuvent provoquer des troubles digestifs particulièrement désagréables, qui peuvent décourager le patient et favoriser sa rechute dans les mauvaises habitudes alimentaires susceptibles de le reconduire au poids de départ.

Pour éviter cela, il est tout aussi conseillé de veiller à respecter un régime alimentaire particulier. C’est pourtant le plus difficile.
 

Essayez de faire le pas


Vous pouvez perdre une plus de 10 kilos en un mois de la manière la plus naturelle et simple possible : le sport. Les pilules d’amaigrissement sont assez lourdes. De plus, il faut bien savoir quel régime adopter pour réussir la cure, et éviter d’oublier ses cachets.

En pratiquant une activité chaque jour, vous êtes sûr de consommer des calories, et de perdre vraiment du poids. En plus, cela produit des endorphines naturellement, ce qui est bon pour l’ensemble du métabolisme humain. Vous pouvez pratiquer le Step pour consommer environ 600 à 800 cal/h, la course à pied pour 800 à 1000 cal/h en suivant même de la musique, ou encore pratiquer la Zumba pour consommer 530 à 750 cal/h rien qu'en dansant (source).

Bien que toutes ces méthodes (sport, bruleurs de graisse, coupe-faim) soient conditionnées par l’impératif d’une alimentation équilibrée, le sport semble être la meilleure voie pour atteindre le poids idéal, avec un haut degré de bien-être général.
Non, PhenQ et autres pilules ne vont pas vous faire perdre 20 kg en 1 mois ! Non, PhenQ et autres pilules ne vont pas vous faire perdre 20 kg en 1 mois ! Reviewed by Rédaction on décembre 19, 2018 Rating: 5

Aucun commentaire